Guide du débutant 2021 : comment cultiver du cannabis en intérieur ?

Cultiver

Vous avez choisi de cultiver du cannabis en intérieur plutôt qu’en extérieur ? La culture en intérieur présente de nombreux avantages, mais vous voulez peut-être en savoir plus sur comment bien cultiver le cannabis en intérieur.

Peut-être que vous ne savez pas par où commencer ou quelles sont les étapes à suivre pour une culture réussie en intérieur. Ci-dessous, vous trouverez des ressources utiles pour les débutants. Voici un guide pratique de la culture du cannabis en intérieur pour les cultivateurs débutants.

Avantages de la culture du cannabis en intérieur

  • Cultivez toute l’année. Bien faire pousser du cannabis en hiver peut être un vrai casse-tête. Le changement de saisons peut limiter le nombre de cultures de cannabis par an. Avec la culture en intérieur, vous pouvez récolter du cannabis toute l’année car vous contrôlez la température et les autres conditions de culture pour vous assurer que vos plantes s’épanouissent, quelle que soit la saison.
  • Qualité. La qualité de la weed cultivée en intérieur est généralement considérée comme meilleure que celle du cannabis qui pousse en extérieur.
  • Discrétion. En intérieur, vous pouvez cultiver votre cannabis en toute discrétion à l’abri des curieux.
    Contrôle de la lumière. Le soleil ne brille que pendant un nombre limité d’heures par jour, à la différence des lampes de culture dont vous pouvez contrôler la durée d’allumage. Souvent, vous pouvez également gérer l’intensité de la lumière. Plus il y a de lumière et plus la puissance est élevée, meilleure sera votre récolte.
  • Pas d’aléas météorologiques. En cultivant en intérieur, votre culture n’est pas affectée par des conditions météorologiques extrêmes.
  • Culture plus rapide. En intérieur, du semis à la récolte, vous pouvez influencer la « saison » et donc récolter plus tôt.
  • Pas de nuisibles. L’une des raisons pour lesquelles il peut être avantageux de cultiver vos plantes de cannabis en intérieur est l’absence de parasites. Les nuisibles peuvent endommager la culture et ruiner vos beaux bourgeons. Il peut être difficile d’empêcher les insectes d’infester une plante sans avoir recours aux pesticides. La culture en intérieur élimine ce problème.
  • Moins de risques de maladies. La culture en intérieur dans une salle de culture permet de garantir un milieu plus sain pour vos plantes. Vous pouvez vous assurer que l’espace dédié est propre avant d’effectuer vos semis pour réduire le risque de maladies. Et vos cultures vous le rendront bien en produisant une weed de qualité supérieure.

De quels équipements avez-vous besoin pour cultiver le cannabis en intérieur ?

La meilleure façon de cultiver du cannabis en intérieur est de rassembler des équipements et outils spécifiques à la culture de la cannabis :

  • Graines de cannabis
  • Chambre de culture ou tente
  • Filtre à charbon
  • Lampes de culture
  • Système de ventilation
  • Pots ou contenants
  • Milieu de culture
  • Nutriments
  • Thermomètre
  • PH-mètre

Meilleur endroit pour cultiver le cannabis en intérieur

Vous pouvez utiliser votre sous-sol, le garage ou même un placard ; une autre option consiste à acheter une tente de culture. Votre zone de culture peut être une pièce entière ou seulement un petit espace.

La taille de l’installation dépend de l’espace dont vous avez besoin pour votre weed. Certaines personnes plantent une douzaine de plants, tandis que d’autres n’en cultivent que quelques-uns à la fois.

Les tentes de culture sont un moyen pratique de cultiver des plantes de cannabis, et beaucoup d’entre elles sont équipées d’un système de ventilation. Elles existent en différentes tailles, ce qui vous permet d’y faire pousser presque toutes les variétés de plantes. Avec une tente de culture, vous pouvez mieux contrôler l’environnement pour créer des conditions de culture optimales.

Préparez votre installation pour cultiver du cannabis en intérieur

Lorsque vous planifiez votre installation de culture, voici plusieurs éléments à garder en tête :

  • L’éclairage. Les lampes de culture doivent être assez puissantes pour fournir suffisamment d’énergie mais attention à ne pas brûler les plantes avec vos ampoules ! Certaines souches ont besoin d’un cycle de lumière pour fleurir. Les lampes HPS sont courantes, mais les LED sont de plus en plus populaires et désormais, plusieurs ampoules sont plus efficaces sur le plan énergétique.
  • La ventilation. Un environnement chaud et humide peut favoriser le développement de moisissures et d’autres problèmes : c’est pourquoi vos plantes doivent être bien ventilées.
  • L’odeur. Lorsque les plantes de cannabis entrent en phase de floraison, elles dégagent une odeur qui peut être très forte. La circulation de l’air et un bon filtre à charbon sont utiles pour éviter qu’elles n’embaument tout le quartier.
  • Le bruit. Les ventilateurs et les extracteurs de cannabis peuvent faire beaucoup de bruit. La meilleure façon d’y remédier est d’acheter des ventilateurs de qualité. Vous pouvez réduire le bruit en fixant des silencieux sur le côté sortie de la machine et utiliser des conduits en aluminium bien isolés.
  • Le milieu de culture. Pour produire une weed de qualité, vous pouvez cultiver en terre ou via un système hydroponique. La culture en sol est certainement le moyen le plus facile de cultiver le cannabis. La culture hydroponique quant à elle utilise de l’eau, de la tourbe, du substrat de coco ou d’autres substances sans terre pour constituer le milieu de culture de votre weed.
  • Bien choisir ses graines. Vous pouvez choisir entre des graines autofloraison, des graines féminisées et des graines régulières. Gardez en tête qu’il existe des différences entre les graines auto, graines féminisées et graines régulières. Les graines autofloraison fleurissent toutes seules, et les graines féminisées éliminent le risque de pollinisation mâle indésirable. Les graines régulières produisent plus de weed et peuvent donner naissance à des plantes de cannabis plus grandes. Cependant, avec des graines régulières, vous devez retirer par vous-même les plantes mâles pour obtenir une récolte de bourgeons de weed.

Conseils pour la culture du cannabis en intérieur

Voici quelques conseils pour bien cultiver le cannabis en intérieur.

Conseil n°1 : Utiliser des graines faciles à cultiver

Les cultivateurs débutants peuvent envisager d’utiliser des graines faciles à cultiver. Les graines autofloraison sont excellentes pour commencer, et vous pouvez aussi rechercher des variétés qui présentent des caractéristiques spécifiques ; par exemple une bonne résistance aux moisissures, à un arrosage excessif et aux températures extrêmes.

Conseil n°2 : Leur fournir la bonne quantité d’eau

Il est nécessaire de donner aux plantes la quantité d’eau appropriée. L’excès d’eau est un problème courant, mais il est facilement identifiable. Si vos feuilles de cannabis présentent des bords bruns, jaunissent, ont l’air d’avoir brûlé, présentent des taches brunes ou s’enroulent, allez-y doucement ou augmentez l’arrosage.

Conseil n° 3 – Garder vos lampes de culture à distance

Un autre conseil pour cultiver du cannabis en intérieur est de maintenir les lampes de culture à une certaine distance des plantes. Concrètement, elles ne doivent en être ni trop éloignées, ni trop proches, sans quoi elles risquent de nuire à votre culture. La chaleur peut les brûler.

Pour bien évaluer la distance, appuyez-vous sur la puissance des ampoules. Par exemple, une ampoule de 600 W doit être placée à au moins 20 cm de distance de la plante.

Conseil n°4 – Former et tailler vos plantes

Les techniques de formation et le fait de tailler les plantes peuvent être utiles pour optimiser l’espace et permettre d’obtenir des bourgeons plus gros et un rendement plus élevé. Pour les variétés qui produisent des bourgeons lourds, supporter les branches avec des tuteurs ou des cordes peut aussi être une excellente solution.

Cultiver de cannabis en intérieur : Le guide étape par étape

Maintenant que vous avez toutes les astuces de culture et que vous savez quel équipement est nécessaire, vous pouvez commencer à faire pousser du cannabis correctement. Voici les étapes à suivre pour produire le meilleur rendement d’une weed de qualité en intérieur :

  1. Étape 1 : Faire germer vos graines
  2. Étape 2 : Planter les graines
  3. Étape 3 : Survivre à la phase de germination
  4. Étape 4 : Fortifier la plante pendant la phase végétative
  5. Étape 5 : Faire fleurir votre plante
  6. Étape 6 : Rincer les racines
  7. Étape 7 : Récolter votre plante
  8. Étape 8 : Sécher et faire maturer la récolte

Étape 1 : Faire germer vos graines

La première étape pour cultiver de la weed en intérieur est de réussir à faire germer les graines. Après une période de dormance, la plante peut émerger. Il existe plusieurs méthodes pour faire germer vos graines de cannabis.

La première consiste à les faire tremper dans l’eau pendant toute une nuit. Remplissez une tasse d’eau filtrée et déposez-y vos graines. Il est important de ne pas les laisser trop longtemps.

Une autre méthode recommandée consiste à utiliser des serviettes en papier humidifiées. Une serviette ou un essuie-tout non poreux sont le meilleur choix car la racine émergente ne risque pas de s’y coincer. Il vous suffit de déposer la graine sur la serviette en papier mouillée et de la replier. Vous pouvez ensuite vérifier régulièrement si la racine est apparue.

Vous pouvez également enterrer les graines dans un cube de démarrage ou dans des boulettes de tourbe pour les faire germer. Ces dispositifs vendus dans le commerce sont faciles à utiliser et accompagnés d’instructions pour l’arrosage. Le processus de germination peut prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Étape 2 : Planter les graines

Il est maintenant temps de planter les graines de cannabis germées. Tout d’abord, il vous faut un pot ou un contenant pour accueillir la graine. Ensuite, remplissez le pot de terre ou du milieu de culture de votre choix, puis faites un petit trou avec un stylo ou un crayon.

Le trou doit être suffisamment profond pour que la graine reste humide et bien protégée. Cependant, il doit être assez peu profond pour que la plante puisse percer la couche de sol. Après avoir placé la graine à l’intérieur du trou, recouvrez-la d’une fine couche de milieu de culture.

Vous pouvez légèrement tapoter le sol, mais évitez d’appuyer trop. Après avoir arrosé le terreau avec de l’eau, attendez quelques jours jusqu’à ce que la plante émerge.

Étape 3 : Survivre à la phase de germination

C’est au stade de germe que la plante de cannabis est la plus sensible à son environnement. Heureusement, la culture de cannabis en intérieur est protégée des oiseaux, des animaux et des nuisibles en tous genres. Néanmoins, vous devez prendre grand soin de votre jeune plante lorsque vous cultivez de la weed en intérieur.

Veillez à arroser suffisamment la plante pour que le sol ne s’assèche pas, mais pas trop non plus, pour éviter de provoquer la pourriture des racines. Non seulement l’arrosage excessif est un problème, mais l’excès de nutriments peut également nuire à la santé de la plante. En principe, la plante au stade du semis a tous les nutriments dont elle a besoin ; il est préférable d’ajouter davantage de nutriments lorsque trois ou quatre feuilles ont germé.

Un autre moyen de réussir la phase de germination du cannabis est d’utiliser un cycle de lumière régulé. La lumière naturelle à côté d’une fenêtre fonctionne bien, mais des lampes de culture peuvent vous aider à obtenir un cycle régulé approprié.

Étape 4 : Fortifier la plante pendant le stade végétatif

Le stade végétatif du cannabis peut prendre entre trois et seize semaines. Durant cette phase, les plantes grandissent de manière considérable, et vous pouvez déjà prédire la taille et la récolte de vos plantes. Il est important de fortifier vos plantes de cannabis durant la phase de croissance pour assurer de bonnes récoltes.

Un moyen efficace d’obtenir une plante forte et saine est d’utiliser un milieu de culture adapté. La plante de cannabis poussera mieux si un milieu de culture de haute qualité est utilisé. La culture hydroponique permet une croissance plus rapide et un accès facile à l’oxygène. Le substrat de coco fournit un environnement riche en oxygène, et les plantes deviennent robustes.

Ajustez les conditions de lumière pour que le cannabis reçoive au moins 18 heures de soleil par jour. À cette étape, vous devez également fournir des nutriments à vos souches, notamment de l’azote et du potassium, qui sont principalement responsables de la croissance des plantes pendant la phase végétative.

Étape 5 : Faire fleurir votre plante

Pour commencer la phase de floraison, modifiez le cycle de lumière de façon à ce que votre plante de cannabis bénéficie de 12 heures de lumière et d’obscurité chaque jour. Au fur et à mesure de la transition, la plante va croître rapidement. Les bourgeons commencent à germer pendant cette phase, alors pensez à la surveiller régulièrement. Vous devez aussi modifier la quantité de chaque nutriment que la plante reçoit.

Vous pouvez également utiliser la méthode de formation LST pour optimiser l’espace et maximiser la taille du rendement. Pour ce faire, pliez et fixez les tiges. La croissance finit par ralentir, et les bourgeons commencent à apparaître. Vous pourrez alors très vite profiter d’une récolte abondante.

Étape 6 : Rincer les racines

Comme son nom l’indique, le rinçage des racines de weed consiste à les débarrasser des nutriments inutiles. Durant son développement, le cannabis a besoin de nutriments, mais ces derniers peuvent affecter le goût de la récolte. Vous devrez rincer vos racines de weed pendant les étapes de transition des cycles de nutriments et de croissance. Vous devrez aussi utiliser cette technique avant la récolte.

Concrètement, vous devez inonder le sol d’eau jusqu’à ce qu’il ne puisse plus absorber de liquide. Assurez-vous que l’eau s’écoule correctement, et le processus se termine lorsque l’eau ressort complètement claire. Rincer les racines peut stresser la plante, il faut donc lui laisser quelques jours de récupération après coup. Vous n’avez besoin de rincer les racines de weed qu’une seule fois avant une récolte.

Étape 7 : Récolter votre plante

Vous pouvez déterminer le meilleur moment pour récolter du cannabis en observant la plante. Regardez les pistils ; les petits poils qui sortent des fleurs et ressemblent à de longs fils blancs. Lorsque la plupart d’entre eux deviennent bruns et secs, vous savez qu’il est temps de récolter.

Pour récolter la weed, il faut des gants en latex, des ciseaux de ménage et un grand bac en plastique. Pour les petites plantes, vous pouvez couper directement la tige principale. Pour les plus grandes, coupez-les branche par branche. Ensuite, enlevez toutes les petites feuilles des bourgeons. Coupez soigneusement aussi près que possible des bourgeons sans les abîmer.

Rendement de la culture en intérieur de cannabis

La quantité de weed par plante d’une culture de cannabis en intérieur varie en fonction des souches et de la qualité des soins prodigués pendant son développement. Vous pouvez potentiellement espérer jusqu’à 450 grammes de weed par plant.

Étape 8 : Sécher et faire maturer la récolte

La dernière étape est le séchage et la maturation de la cannabis. La quantité d’eau contenue dans les bourgeons doit être inférieure à 20 %. Le processus de séchage prend deux semaines ; une durée nécessaire pour s’assurer que le produit final ne reste pas humide. Le meilleur moyen est de sécher les bourgeons pendant qu’ils sont encore sur les branches. Suspendez-les à l’envers dans une pièce sombre à faible taux d’humidité.

Vous pouvez les accrocher sur une corde ou les disposer dans des filets de séchage, mais évitez le papier journal et les serviettes en papier, sinon vous risquez d’avoir de la moisissure. Ne vous inquiétez pas si la weed rétrécit et perd sa couleur verte ; cela fait partie du processus.

Pour le séchage, des bocaux en verre ou des récipients étanches sous vide feront parfaitement l’affaire. Protégez le cannabis des changements de température et de la lumière directe du soleil. Après un an de maturation, la weed aura atteint sa qualité maximale.

À vous de vous lancer dans la culture du cannabis en intérieur !

Vous savez tout sur les étapes essentielles de la culture du cannabis en intérieur. Avec un peu de chance, vous vous sentez maintenant mieux préparé à vous lancer dans votre propre culture ! Prêt à vous lancer ? Découvrez vite notre sélection de graines de cannabis ou contactez-nous pour plus d’informations.