You are currently offline

Les 10 équipements essentiels pour la culture du cannabis !

De quoi avez-vous besoin pour cultiver du cannabis en intérieur ? Voici les 10 équipements indispensables Dernière mise à jour le 06/12/2022
Contenu

    Vous en savez peut-être déjà beaucoup sur le cycle de vie du cannabis ou sur la façon de faire germer vos graines, et peut-être que vous envisagez de faire pousser vos plantes vous-même. Si vous décidez de cultiver en intérieur, vous devrez installer votre chambre de culture avant de vous lancer.

    Les cultivateurs peuvent s’appuyer sur des équipements spécifiques à la culture du cannabis afin de garantir des plantes belles et saines qui produisent un bon rendement. De quoi avez-vous besoin exactement ? Cet article vous dresse une liste de l’équipement essentiel pour une culture de weed optimale en intérieur.

    De quoi avez-vous besoin pour cultiver du cannabis ?

    Voici une liste du matériel que vous devez avoir pour cultiver du cannabis en intérieur. Cette liste comprend :

    1. Graines de cannabis
    2. Chambre de culture/tente
    3. Filtre à charbon
    4. Lampes de culture
    5. Pots/conteneurs
    6. Milieu de culture
    7. Nutriments
    8. Système de ventilation
    9. Thermomètre
    10. PH-mètre

    Ces 10 éléments jouent un rôle crucial dans le maintien en vie et en bonne santé des plants de cannabis.

    1. Graines de cannabis

    Les graines de cannabis sont évidemment un élément essentiel pour cultiver du cannabis. Une grande variété de souches différentes est disponible sur le marché ; il est donc important de déterminer celles qui vous conviennent le mieux. Il existe trois catégories principales de graines de cannabis : les graines autofloraison, graines féminisées ou graines régulières.

    Comme leur nom l'indique, les graines autofloraison atteignent automatiquement leur phase de floraison. Cette phase commence quelques semaines après le semis. La plante autofloraison a un cycle de vie court et est parfaite pour les débutants. Cependant, les graines automatiques ont tendance à fournir des rendements plus faibles que les autres variétés.

    Les graines féminisées sont génétiquement modifiées pour ne produire que des plantes femelles. Les cultivateurs préfèrent généralement ces variétés car ils n'ont pas à se soucier de la pollinisation des femelles par les plantes mâles. Les graines féminisées peuvent devenir très hautes et produire de gros rendements. Certaines graines peuvent cependant produire des plantes hermaphrodites, surtout si le sélectionneur a utilisé une plante parente hermaphrodite.

    Enfin, les graines régulières sont des souches naturelles qui produisent à la fois des plantes mâles et femelles. Vous devrez être vigilant pour vous assurer que vous retirez tous les plants mâles de la culture. Certains cultivateurs achètent aussi des graines régulières pour fabriquer leurs propres variétés de cannabis.

    2. Chambre et tente de culture

    Si vous décidez de cultiver du cannabis en intérieur, vous devrez installer une chambre de culture. Les cultivateurs en intérieur préfèrent utiliser une chambre de culture car elle leur permet de contrôler l'environnement, le type de sol et l'intensité de l'éclairage.

    Une chambre de culture n'a pas nécessairement besoin d’être une pièce entière. Vous pouvez utiliser un placard si vous voulez planter quelques graines et vous aurez besoin d'un espace plus grand si vous prévoyez une récolte plus importante. N'oubliez pas que certaines souches peuvent atteindre une hauteur de plus d'un mètre et que les branches peuvent dépasser les bords du pot.

    De nombreux cultivateurs utilisent une tente de culture au lieu d’un pot spécialisé pour une petite surface. Les chambres de culture sont compactes et peuvent se glisser dans des endroits exigus comme un placard. L'un des avantages est que les sols sont imperméables.

    Les tentes de culture permettent un meilleur contrôle sur les facteurs environnementaux comme l'humidité, mais aident aussi à faire circuler l'air pur et à conserver l'énergie.

    3. Filtre à charbon

    Un filtre à charbon actif, aussi appelé purificateur à charbon actif, utilise du charbon actif pour éliminer les particules de l'eau et de l'air. Dans l'air, un filtre peut permettre de se débarrasser des peluches, des moisissures, de la poussière, de la fumée et d'autres impuretés. Il absorbe et décontamine l'air.

    Pourquoi les filtres à charbon figurent-ils sur la liste des équipements indispensables pour une bonne culture du cannabis ? Tout simplement car les plantes de cannabis peuvent produire une odeur forte et entêtante, surtout lorsqu'elles atteignent la phase de floraison. Si vous voulez éviter que votre weed embaume toute la maison ou éveille les soupçons du voisinage, un filtre à charbon est une bonne solution pour contrôler et neutraliser les odeurs.

    L’appareil est souvent doté d’une système d'évacuation pour aider à purifier et à faire circuler l’air. Par ailleurs, les filtres à charbon sont très utiles pour l’approvisionnement en eau. Ils éliminent les sédiments, le chlore et les odeurs de l'eau, mais conservent les minéraux essentiels.

    Les filtres à charbon peuvent être encore plus efficaces lorsque les cultivateurs les combinent à d’autres équipements comme un climatiseur. Vous pouvez également vous procurer des souches de weed peu fragrantes pour réduire l'odeur ; de cette façon, vous n'aurez pas à vous soucier des odeurs indésirables qui accompagnent la culture de cannabis.

    4. Lampes de culture

    Lorsque vous cultivez du cannabis en extérieur, le soleil est votre principale source de lumière. Mais si vous optez pour une culture en intérieur, vous avez le choix entre plusieurs options. L'une d'entre elles consiste à utiliser des ampoules fluorescentes (CFL), qui ne nécessitent aucun équipement particulier. Les ampoules CFL permettent d'économiser de l'énergie, mais ne peuvent faire pousser qu'une ou deux plantes de cannabis.

    Les ampoules HID sont une autre option. Elles existent en versions MH et HPS. Les ampoules MH produisent une lumière bleutée, tandis que les ampoules HPS sont plus rouges. Les lampes HID sont fiables et permettent d'obtenir de bons rendements, mais elles dégagent une chaleur intense.

    Les lampes de culture à DEL conviennent aux stades de la végétation et de la floraison, et permettent de réduire les coûts de refroidissement. Cependant, il n'existe pas de norme industrielle pour ces ampoules. Vous pouvez aussi vous procurer des ampoules LEC, qui ont un spectre lumineux naturel, mais gardez en tête que leur installation peut être coûteuse.

    La meilleure lampe de culture en intérieur peut dépendre de facteurs tels que la taille de votre espace de culture et le type de graines. Si vous disposez d'un petit espace de culture, une ampoule CFL est la meilleure option. Pour les cultures plus importantes, une lampe LED de 400-600W convient parfaitement pour faire pousser des plantes saines.

    5. Pots et contenants

    Trouver le bon pot est essentiel pour la culture des plantes de cannabis. Au fur et à mesure que la plante grandit, vous devrez vous procurer des récipients plus grands. Toutes les souches n'ont pas besoin de la même taille de pot. Par exemple, pour une variété autofloraison, un pot de petite ou moyenne taille suffit, car sa croissance est limitée.

    Comme pour les lampes de culture, il existe plusieurs types de contenants pour faire pousser vos graines de cannabis. Le premier est le pot de fleurs standard que vous pouvez acheter n'importe où à un prix abordable. Il est nécessaire d'en trouver un avec des trous pour drainer l’eau. Il existe aussi des pots intelligents, aussi appelés pots en tissus ou sacs de culture. Ils permettent une meilleure circulation de l’air au niveau des racines pour favoriser la croissance des plantes.

    Un « Air Pot » est similaire à un pot intelligent, mais il est en plastique. Il est doté de trous d'aération sur les côtés, et vous devrez arroser vos plantes plus souvent. Les cultivateurs utilisent parfois un récipient appelé seau à chanvre (« hempy bucket » en anglais). Les seaux à chanvre n'ont pas de trou de drainage au fond, mais quelques centimètres au-dessus. Vous pouvez arroser moins souvent, mais veillez à ce que la solution nutritive ne stagne pas au fond.

    6. Milieu de culture

    Il existe également différents types de milieux de culture pour vous aider à obtenir un bon rendement. Les cultivateurs peuvent utiliser de la terre ordinaire enrichie en nutriments dont le coût est faible et permet d’obtenir une récolte délicieuse. Cependant, cultiver en terre présente un risque plus élevé de parasites et de moisissures.

    De nombreuses personnes utilisent aussi du substrat de coco. La fibre de coco est gorgée de nutriments et renouvelable. C'est un milieu au pH neutre, mais vous ne le trouverez peut-être pas aussi facilement dans les magasins de jardinage classiques. La laine de roche est une autre option, et elle est efficace pour retenir l'humidité. Vous pouvez la trouver en cubes ou en dalles, mais vous devrez garder un œil sur le pH et les niveaux de nutriments.

    Certains mélanges de milieux de culture utilisent aussi de la vermiculite pour créer un sol léger très apprécié des cultivateurs pour sa grande capacité d’absorption de l'eau. Chaque milieu de culture a ses avantages, mais le substrat de coco a tendance à être un choix populaire. Les plantes y sont faciles à cultiver comme dans de la terre, mais le milieu présente des avantages supplémentaires.

    7. Nutriments

    Les plantes de cannabis ont besoin de différentes quantités de chaque nutriment durant chacune des phases de leur croissance pour rester en bonne santé. Les trois macronutriments les plus courants sont l'azote, le phosphore et le potassium. L'azote joue un rôle important pendant la phase végétative de la plante ; sans lui, le cannabis ne peut pas développer la chlorophylle qui lui permet de transformer la lumière en énergie.

    Le phosphore est vital pour la croissance des graines et des racines. Les racines peuvent montrer des signes de sous-développement s'il n'y a pas assez de phosphore dans le milieu de culture. Ainsi privée de phosphore, une plante court le risque de ne jamais atteindre sa phase de floraison. Les cultivateurs doivent s'assurer que leurs plantes ont suffisamment de phosphore pour produire de gros bourgeons sains.

    Le potassium est nécessaire pour réguler les concentrations de sel et d'eau dans la plante. Ce nutriment aide à ouvrir et à fermer les stomates, qui sont les pores des feuilles. Le potassium contribue également aux échanges de dioxyde de carbone, d'eau et d'oxygène.

    Les micronutriments dont le cannabis a besoin sont le magnésium, le cuivre, le fer et le calcium. Ils doivent être apportés en plus petites quantités que les trois macronutriments mentionnés ci-dessus. Ils contribuent à l'absorption des minéraux et au métabolisme de la plante. Les cultivateurs doivent donner la bonne quantité de chaque minéral pour éviter l’excès de nutriments.

    8. Ventilation

    Un autre aspect important de la culture du cannabis est la ventilation. La ventilation fournit un flux d'air frais aux plantes qui peut aider le processus de photosynthèse. Sans ventilation, les plantes risquent de mourir de faim, sans compter les parasites et les pathogènes qui peuvent apparaître en chambre de culture dans un environnement chaud et humide.

    Si vous disposez d'une tente de culture, la structure est dotée d'un orifice permettant une bonne ventilation. Il existe deux façons pour les cultivateurs d'amener l'air dans une pièce.

    La ventilation passive consiste à faire circuler naturellement l'air vers la plante de cannabis à travers une fenêtre, une porte ou divers orifices dans votre pièce ou votre tente.
    La ventilation active consiste à attirer l'air dans la chambre de culture. En général, un ventilateur est utilisé pour la ventilation active. C'est l'un des moyens les plus efficaces de faire circuler l'air dans une chambre ou une tente de culture.

    L'air doit circuler au-dessus et au-dessous des plantes, mais un ventilateur puissant ne doit pas être dirigé directement vers les plantes. Vous pouvez utiliser un petit ventilateur oscillant pour créer une brise dans une large zone et ainsi éviter d'endommager les feuilles et les tiges.

    9. Thermomètre

    Un thermomètre est essentiel pour mesurer la température de vos cultures de cannabis. Il peut vous indiquer si la pièce ou la tente est trop froide ou trop chaude. Les températures plus froides peuvent ralentir la croissance des plantes ; bien que certaines ne montrent pas de signes de stress et continuent à pousser, leur rendement peut être moins important.

    Les plantes peuvent également se développer lentement si la température dépasse les 27°C. Elles peuvent être vulnérables aux nuisibles et à la moisissure au niveau des racines, surtout si la pièce est humide. En général, le cannabis à tendance à devenir plus résistant à la chaleur et au froid au fil de sa croissance. La plage de température optimale varie en fonction de la phase de son cycle de vie.

    Au stade du semis, les meilleures conditions pour un cannabis en bonne santé sont un environnement ensoleillé et chaud. La température de la pièce doit se situer entre 20°C et 25°C. La température peut monter jusqu'à 30°C pendant la phase végétative.

    Lorsque le cannabis arrive à sa phase de floraison, la pièce doit revenir à une température comprise entre 20°C et 25°C pour ne pas courir le risque de brûler les terpènes. Certaines lampes de culture produisent plus de chaleur que d'autres, alors surveillez régulièrement le thermomètre pour savoir si vous devez faire des changements.

    10. PH-mètre

    Le pH du sol indique s’il est acide ou alcalin sur une échelle de 1 à 14. Un chiffre inférieur à 7 signifie que le milieu est acide. Les plantes de cannabis ne peuvent absorber les nutriments que si le pH du sol se situe entre 6 et 7. Tout chiffre inférieur ou supérieur peut entraîner des carences en nutriments.

    Vous pouvez mesurer le pH à l'aide d'un kit de mesure pour garantir une récolte abondante. Vous pouvez également vous procurer un pH-mètre ; un outil simple et rapide à utiliser. Après un certain étalonnage, il suffit de placer le pH-mètre dans le milieu de culture pour obtenir une lecture précise. Il est important de vérifier le pH de votre sol régulièrement.

    Il existe des solutions pH qui permettent d'augmenter ou de diminuer l'acidité du milieu de culture. Ajoutez-les en petites quantités tout en surveillant l'appareil de mesure pour revenir à une plage optimale.

    À vos outils pour commencer votre culture du cannabis !

    Quel bonheur que de voir ses plantes de cannabis pousser sainement et produire des récoltes abondantes ! Les bons outils sont des alliés précieux des cultivateurs de tous niveaux. Vous pouvez commencer votre culture dès à présent, maintenant que vous connaissez tous les équipements essentiels à la culture de cannabis ! Vous pourrez trouver un grand nombre de ces articles facilement en ligne.

    Réfléchissez au type de milieu de culture et aux lampes de culture qui répondront le mieux à vos besoins. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes variétés de cannabis : consultez vite notre sélection de graines ! Nous proposons des graines autofloraison, des graines féminisées et des graines régulières.